Quelle chance : moins de rentes AI !

Lu ceci : “ En 2008, le nombre de nouvelles rentes octroyées dans l’assurance-invalidité a continué son mouvement à la baisse (-6 %). L’AI octroie désormais 40 % ( ! ) de nouvelles rentes en moins qu’en 2003, année précédente à celle où la tendance s’est inversée” (site de la Confédération www.admin.ch, 24.02.2009)

Pensé cela : Y aurait-il moins d’invalides ? Pas du tout ! L’essentiel de la réduction est dû à une application systématique de “l’approche théorique”. Au lieu d’aider concrètement  les invalides à se réinsérer,  l’AI décide toujours plus souvent sur la base uniquement de statistiques suisses que certaines activités – en général mal définies (genre “activités manuelles dans l’industrie”) et souvent théoriques – pourraient leur apporter un revenu suffisant pour exclure une rente ou même seulement un droit à bénéficier d’une réintégration. Le tour est joué ! Même si le TF approuve cette manière de faire, nous estimons qu’elle est contraire à la lettre et à l’esprit de la loi, surtout celui de la 5ème révision.

Il faut conserver l’idée que la réintégration prime la rente, et ne pas la remplacer par le principe que “les statistiques rendent inutiles aussi bien la réintégration que la rente”.

-commentaires (0)-

Publier un commentaire